Publié par : Yvonne Langford | 16 août 2016

Hugo Barrette, athlète olympique !

Havre-aux-Maisons, le 16 août 2016

Cher Hugo,

Tout à l’heure, en prenant ma marche, comme souvent ces derniers jours, j’ai pensé à toi. Hier soir, je me suis demandé « Comment arrivera-t-il à s’endormir, sachant que son épreuve se déroule demain ? » En me réveillant ce matin, ma première pensée est allée pour toi : « A-t-il eu une bonne nuit ? » D’autres m’ont dit qu’ils avaient eu les mêmes pensées. Aujourd’hui, comme beaucoup d’autres Madelinots, Québécois et Canadiens, j’ai suivi ta performance, des papillons dans l’estomac. Constatant que tu ne te qualifiais pas pour les demi-finales, je me suis dit « J’espère que ce résultat ne gâchera pas ses jeux ». You dit it, Hugo ! Comme une femme qui se dit, tout juste après avoir donné naissance à son premier enfant : « Je suis maman », aujourd’hui, tu as fait les Olympiques ! Comme j’entendais ta sœur le dire très justement, pour toujours, tu es un athlète olympique ; personne ne pourra jamais t’enlever ça.

Cette réalisation personnelle exceptionnelle pour tous ceux qui la mènent à bien l’est un peu plus pour toi. Grandir aux Îles-de-la-Madeleine, c’est formidable, c’est vrai. Mais à l’évidence, pour celui ou celle qui nourrit le rêve de devenir un athlète de haut niveau, cela implique de surmonter quelques obstacles de plus. Se développer comme athlète sérieux dans un sport à partir de l’âge de 17 ans, c’est un tour de force. En plus, pour réussir ça, le jeune doit s’exiler… Ça coûte souvent pas mal plus cher aux parents… Il faut en faire, des sacrifices ! Il a fallu que tu tiennes très fort à ce rêve devenu projet, objectif et aujourd’hui accomplissement.

Dans une entrevue qu’il a donnée récemment à l’occasion de la parution de son livre, Stéphane Garneau identifiait quelques caractéristiques des grands athlètes : déterminés, engagés, résilients, qui carburent au défi et au dépassement de soi, non seulement dans le sport, mais dans l’ensemble de leur vie, qui s’attaquent à toutes les tâches avec la même intensité. Ces qualités, tu les incarnes parfaitement, comme l’idéal olympique, exprimé par la devise « Plus vite, plus haut, plus fort », si inspirant pour le commun des mortels que nous sommes.

Dans quelques jours, les caméras et les micros vont s’éteindre. Toi, jour après jour, tu vas continuer de te dépasser, de fournir l’effort supplémentaire, de pousser plus fort. Je sais que tu as d’autres rêves, Hugo. Avec beaucoup, beaucoup d’autres supporteurs, je serai derrière toi. Go, Hugo !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :