Publié par : Yvonne Langford | 27 septembre 2013

Pour un leadership municipal qui inspire la confiance

Je m’inquiète des problèmes sérieux qui affligent actuellement la Municipalité des Îles, problèmes qui ne lui permettent pas de fonctionner comme il se devrait. On doit donner un sérieux coup de barre pour redresser la situation et enfin bâtir l’organisation municipale dont la société madelinienne a besoin pour progresser. J’invite les citoyens à saisir l’occasion de l’élection du 3 novembre prochain pour renouveler le leadership municipal.

 

UNE MUNICIPALITÉ « QUI POURRAIT ALLER MIEUX »

Depuis sa création en 2002, notre municipalité a traversé de grandes difficultés. À peine l’intégration du personnel des anciennes municipalités dans la nouvelle structure a-t-elle été complétée que le premier conseil municipal a été mobilisé par une menace de défusion. Lorsqu’en 2005, Joël Arseneau arrive à la mairie des Îles, tous ces problèmes de fusion-défusion-refusion sont enfin réglés à la faveur d’une municipalité qui, somme toute, s’en sort avec des dommages mineurs. Dès lors, on pouvait espérer que la Municipalité des Îles se réalise enfin. Pouvait venir le temps où certaines décisions, retardées à cause de tous ces aléas, pourraient enfin être prises. Après les tâtonnements inévitables liés à la fois à une nouvelle organisation et à l’incertitude, la fonction publique municipale allait pouvoir gagner en efficacité et en professionnalisme. On pouvait espérer une municipalité capable d’unir ses forces et sa population pour progresser. Huit ans après, force est de constater que la Municipalité des Îles est mal en point.

 Un grave manque de confiance

La Municipalité souffre d’une grave crise de confiance de la population à son égard. Ce discrédit s’est considérablement aggravé depuis qu’il fut reconnu que le maire gardait dans son compte personnel d’importantes sommes d’argent qu’il devait à la municipalité. Le maire a poussé l’outrage jusqu’à reprocher publiquement aux responsables de la surveillance des dépenses publiques, réclamant l’argent dû, d’avoir, dans le cadre de leurs responsabilités, agi. Cela n’a pu qu’ébranler considérablement le lien de confiance qui doit exister entre les élus et l’appareil municipal, et entre l’institution municipale elle-même et la population. Interpréter toute plainte ou critique de son comportement comme des attaques personnelles vicieuses, se présenter en victime et blâmer qui que ce soit d’autre que lui-même pour les dommages et les coûts engendrés par cette affaire, c’est ne chercher qu’à échapper à sa responsabilité personnelle et à sauver la face. C’est faire preuve non seulement d’un manque de jugement, mais surtout d’un manque d’intégrité doublé d’une absence du sens des responsabilités publiques. Cela ne peut mériter la confiance de la population.

Cette crise de confiance des citoyens se manifeste de toutes sortes de manières : dans les commentaires acerbes et cyniques qui dénigrent le maire, mais aussi, par ricochet, les élus et les travailleurs municipaux, dans les rumeurs et les allégations de toutes sortes qui courent sur l’archipel, dans le sentiment exprimé par un nombre grandissant de citoyens « de ne pas en avoir pour leur argent », dans une forte réaction des citoyens contre plusieurs règlements d’emprunt, etc.

La municipalité est une institution dont les gens des Îles ont besoin plus qu’ailleurs pour construire une communauté forte et en santé. On devrait être en train de bâtir une municipalité pour laquelle les Madelinots ont du respect et dont ils sont fiers. À l’évidence, c’est tout le contraire : cette grave crise de confiance la mine chaque jour un peu plus.

Un conseil municipal dysfonctionnel

Malheureusement, on est encore très loin d’un conseil municipal qui fonctionne pleinement, se montrant capable de développer une vision commune pour la municipalité et de la mettre en oeuvre. Tel que le maire l’a dit lui-même publiquement, l’actuel conseil municipal ne travaille pas en équipe. On en est encore à une fédération de villages, chaque conseiller n’ayant d’autre choix que de tirer sur la couverte pour obtenir le maximum pour son village. Pendant que chaque conseiller se cantonne dans son rôle d’agent de développement de son village, pendant que le maire se complaît à jouer tout seul sur la patinoire du municipal à l’échelle de toutes les Îles, il ne peut naître un conseil municipal capable de placer l’intérêt supérieur des Îles au-dessus de l’intérêt de chacun des villages.  L’absence de décision dans le dossier des arénas illustre bien ce dysfonctionnement.

Une situation difficile pour la fonction publique municipale

Une telle situation ne peut pas être sans impact sur les employés municipaux. Il doit être bien difficile pour eux de faire leur travail. Sans vision d’ensemble pour l’organisation et les services municipaux, ils sont dans le décousu. Chacun fait certes de son mieux, mais à la pièce, dans son coin, sans cohérence, sans cohésion. Ces employés municipaux sont capables de fournir des analyses et des propositions judicieuses, ce pourquoi ils sont payés, mais un conseil municipal qui n’aboutit pas aux décisions à prendre, qui ne fonctionne pas comme il se devrait, cela nuit forcément à leur travail.

À cette situation difficile est venue s’ajouter cette affaire de remboursements impliquant le maire dans laquelle l’administration municipale a été plongée bien malgré elle. Depuis son origine, le maire lui-même, par son comportement, a placé le directeur général de la municipalité en situation de faiblesse, ce qui a affaibli tout l’appareil municipal. En effet, incapable d’obtenir du maire un règlement de la situation avant qu’elle ne dégénère, le directeur général a vu son leadership considérablement fragilisé, ce qui, fatalement, est regrettable pour tout le monde, employés, élus et citoyens.

UN LEADERSHIP À RENOUVELER

Si on veut que la municipalité retrouve le respect et la confiance de la population,  les gens des Îles doivent choisir :

  • un maire qui place l’intérêt de la municipalité au-dessus de tout et qui en est le premier garant;
  • un maire dont l’intégrité et le bon jugement ne font aucun doute;
  • un maire capable d’aller vers les citoyens pour les écouter et leur parler;
  • un maire qui, plutôt que d’être toujours parti, priorise le fait d’être présent aux Îles, à l’hôtel de ville et partout ailleurs sur le territoire où sa présence est requise;
  • un maire rassembleur, qui a le sens du travail d’équipe, respectueux du rôle, du talent et de la contribution de tous et chacun, élus, employés municipaux, partenaires de la communauté, et qui leur laisse de la place;
  • un maire qui met les élus à contribution et qui fait équipe avec eux, de manière à les amener à jouer leur rôle pour l’ensemble des Îles, et non seulement pour leur village. C’est à cette seule condition qu’on verra un conseil municipal envisager non seulement le développement de chacun des villages, mais le développement des Îles dans leur ensemble;
  • un maire et un conseil municipal qui attendent du directeur général qu’il joue son rôle sans complaisance à l’endroit des élus;
  • un maire qui respecte le rôle des employés municipaux et qui laisse les directeurs de services éclairer pleinement les élus et la population, sans chercher à s’accaparer pour lui seul leur contribution et leur expertise;
  • un maire qui priorise l’organisation et la dispensation, avec un maximum d’efficacité, des services municipaux : la voirie, l’aqueduc, le traitement des déchets, les loisirs et l’aménagement du territoire;
  • un maire soucieux de la gestion des deniers publics et respectueux de la capacité de payer d’une communauté de 13 000 habitants.

Les Îles ont besoin d’un leadership renouvelé, qui inspire la confiance et qui amène la municipalité plus loin. Le 3 novembre prochain, je souhaite que les Madelinots et les Madeliniennes aient ce choix de voter afin d’exprimer ce grand besoin de changement dans notre municipalité.


Responses

  1. Cher lecteur,

    Pour le moment, je n’arrive pas à ce que vos commentaires s’affichent (ce qui se fait automatiquement habituellement). J’essaie de remédier au problème. Je vous prie quand même de poster vos commentaires, pour qu’ils s’affichent au moment où j’aurai trouvé la solution. Merci ! J’aime beaucoup vous lire !

  2. Voous avez tellement raison Mme Langford. Le pire qu’on me dit que vous ne serez pas de la course à la mairie. J’espère que ce n’est que des suppositions et que vous allez voous lancer.

    Faut arrêter tous ces dépenses non essentielles et tous ces chicanes de clocher.

    Bonne chance

    Donald LeBlanc
    C.A.M. I.Madeleine

  3. Je te félicite Yvonne…Tu as une vision du développement des Iles qui me rejoint, et je suis pleinement d’accord avec les moyens que tu proposes pour y arriver. Je t’invite à sauter dans l’arène politique municipale, c’est la meilleure façon de changer les choses…

  4. Je vous félicites pour votre « blogue » et pour l’implication que vous portez envers vos Iles…que je me plais à visiter 2 fois pas année……Mais j’ajouterais..un qualité qui me semble importante à celles que vous avez énumérez…pour la « job » de maire…..Il faut quelqu’un avec un bon bagage d’expérience de la scéne municipale….car un néophyte..prendra trop de temps à comprendre les subtilitées d’une municipalité avant de concrètement faire bouger les choses…Parce que un lien de confiance a été brisé entre le maire actuel et la population…suite à des événements de compte de dépense, je crois,..je ne pense pas que M Arseneau sera « reconduit »..dans ses fonctions…j’espère qu’il y a déja, sur les rangs, un candidat, une candidate….avec ce bagage d’expérience….sinon il est peut-être le temps encore de convaincre quelqu’un ou quelqu’une de se présenter….Et vous Yvonne….l’aventure ne vous tente pas ???

  5. Chers lecteurs,

    Les rumeurs sont fondées : je ne présenterai pas ma candidature à la mairie des Îles en vue de la prochaine élection. J’y ai bien réfléchi et j’en suis venue à cette décision, pour plusieurs raisons (que je vous épargne et qu’il serait un peu long d’exposer ici).

    Souhaitons que les électeurs puissent faire un choix le 3 novembre prochain.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :